[Article] - L'art du double Je : Une problématique exacerbée dans un contexte de COVID-19

9 juillet 2020



Si l’on pense que la mise en œuvre ou l’implémentation d’un outil informatique va de soi, qu’il suffit de mettre une équipe d’informaticiens en face d’une équipe opérationnelle pour que le tour soit joué … c’est l’échec assuré. C’est pour cette raison qu’un maillon intermédiaire, chargé d’effectuer la traduction des besoins de l’un dans le langage de l’autre, est souvent ajouté au dispositif.

Celui-ci s’appelait dans les années 2000 Assistance à maîtrise d’ouvrage (AMOA), il se nomme plus prosaïquement consultant fonctionnel. Dans les projets Agile, ce rôle est assuré par le product owner.

Quelles qualités attend-t-on d’un tel individu ?

Premièrement, on attend de lui une faculté avérée de sympathie, une capacité à renverser son cerveau et son mode de pensée pour être à même de se glisser dans la peau de son interlocuteur, de comprendre son point de vue. Il doit en effet comprendre le langage opérationnel du futur utilisateur de l’outil informatique et le langage technique de celui qui le programmera. On peut donc dire qu’il doit être bon traducteur. Cervantes a d’ailleurs souligné qu’une traduction est comme un tapis flamand vu à l’envers : le dessin reste le même mais les couleurs sont différentes.

Est-ce un diplomate?

La langue est ensemble de signes à double face : le signifiant (forme) et le signifié (sens). Même s’il est évident qu’il s’agit d’abord d’une activité technique dans nos métiers de consultants, entendre le discours sous-jacent, détecter les croyances héritées, interpréter à l’aune d’une langue apprise par ailleurs et s’exprimer avec le langage de son interlocuteur relève d’une aptitude émotionnelle.

Un mercenaire?

Cette faculté de double je/jeu ne vient pas toute seule. Il faut avoir baroudé dans de nombreuses compagnies, participé à moultes missions non secrètes en territoires à la géographie variée pour pouvoir reconnaître les subtilités du discours, éviter le bourbier du malentendu. A cette capacité de décodage, s’ajoute la qualité de bon prescripteur de solution car le consultant baroudeur dispose aussi en magasin de nombres de solutions déjà usitées en terres étrangères.

Quelle est son agence?

La société STRADA Conseil, partenaire fidèle de nombreuses compagnies d’assurance et réassurance, œuvre depuis de nombreuses années sur les deux rives du projet informatique, côté Maitrise d’œuvre et côté Maîtrise d’ouvrage, ainsi que sur le vaisseau amiral de la conduite de projet. Ses consultants, polyvalents, sont donc très bien placés pour assurer le rôle d’intermédiaire tel que décrit précédemment. En configuration optimale, positionnés sur chacune des berges et sur le vaisseau amiral d’un même projet et unis par un engagement commun, STRADA Conseil est un réel agent facilitateur pour la mise en œuvre de vos projets informatiques.

Sylvie LONGEAU Consultante Expert en Réassurance